Comment nous joindre

Association L'église de Norroy-Plesnois d'hier à aujourd'hui
20, rue de Plesnois

57140 Norroy le Veneur

Téléphone : +33 387513364 

Actualités

Retrouvez dès à présent sur notre site Web toute l'actualité de notre association.

L'église de Norroy-Plesnois, d'hier à aujourd'hui
L'église de Norroy-Plesnois, d'hier à aujourd'hui

Les vitraux de Michel Thiria

Michel-Frédéric Thiria, dont le père avait été l’élève de Maréchal, prit la succession de l’atelier paternel en 1892 et développa la technique du vitrail peint. Domicilié à Metz et à Nancy, il collabora avec les artistes de l’Ecole de Nancy et introduisit l’Art nouveau du verre à Metz. Ses convictions politiques lui valurent d’être arrêté par les autorités allemandes dès le 1er août 1914. Incarcéré à Ehrenbreitstein, il y rencontra l’abbé Lacroix, curé de la paroisse de Norroy-Plesnois, emprisonné pour les mêmes raisons avec trois autres habitants du village.

 

Les internés d'Ehrenbreitstein-Bulletin [...]
Document Adobe Acrobat [1'012.7 KB]

 

L’amitié qui naquit entre les deux hommes ne resta pas sans suite, comme le prouve un document de la main de Thiria, adressé en novembre 1935 à l’abbé Lacroix, « en hommage et respectueuse amitié ». Il s’agit d’un fascicule où le peintre a dessiné toutes les armoiries des Seigneurs successifs de Norroy le Veneur. Or, Thiria est connu pour sa spécialité de vitraux héraldiques et au début de cette même année 1935, le Conseil de fabrique avait noté dans ses délibérations que « les vitraux de la nef, qui n’ont pas été retouchés depuis plus de cent ans, se trouvent dans un état lamentable ».

 

On sait aujourd’hui que c’est Thiria qui répondit à la commande. Des vitraux à décor héraldique prirent alors place dans les baies géminées des bas-côtés ainsi qu'au-dessus de la porte. Une habitante de Norroy, en fit une description détaillée dans une monographie qu’elle rédigea en 1949. Elle y évoquait aussi les vitraux représentant saint Marc et saint Edouard qui ornaient la fenêtre latérale droite du chœur, le vitrail avec saint Michel dans le bas-côté droit, et celui qui avait pris place dans le bas-côté gauche, ex-voto des anciens combattants et déportés politiques d’Ehrenbreitstein.

 

 

Cette monographie raconte aussi à quel point les vitraux furent gravement endommagés par les éclats d’obus des combats de 1944. Un vitrail, installé en 1906 en face de la porte d’entrée et qui représentait la Sainte Famille, avait particulièrement souffert. Par chance, la grande verrière du XVIe siècle, qui avait été démontée et mise à l’abri, fut épargnée et retrouva sa place en 1945.

 

Une grande partie des vitraux de Michel Thiria qui ont orné l'église juqu'en 1965 a été récemment retrouvée dans le grenier du presbytère. Bien qu'incomplets et très abimés, ces vitraux font actuellement l'objet d'une étude et d'une tentative de restauration (cf Archives 2014, Journées du Patrimoine).

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© eglise-norroy-plesnois.fr